BD numérique ?

Publié le par Julien Blondel

Le site d'information du magazine BoDoï propose cette semaine une double interview sur l'avenir de la bande dessinée numérique, avec la bonne idée de mettre en vis-à-vis le point de vue des auteurs et celui des éditeurs. A ma gauche : bérêt gris, bretelles rouges et cigarette roulée, c'est le camarade Kris qui s'y est collé pour nous et qui répond au nom du groupement syndical des auteurs de BD. A ma droite : lunettes noires pour nuits blanches, Didier Borg et Christophe Noël s'expriment pour Casterman, et c'est intéressant.

Entre l'évolution des liseuses numériques, les offres de contenu pour téléphones portables, le rapport Patino présenté en juin sur le livre numérique ou les initiatives de Soleil sur Lekiosque.fr ou des Humanoïdes Associés sur Relay.fr : à force d'avoir le temps, ça commence à venir vite.

Publié dans . BD .

Commenter cet article

O'Brian 07/01/2009 20:17

Oui ok. Ça demande une véritable adaptation pour coller au médium.
Balancer juste des BD existantes conçues pour être lues en version papier est une solution de fortune mais pas trop d'avenir.
Reste à réfléchir aux possibilités offertes par la technologie actuelle... sans forcément que l'œuvre devienne jetable (un peu comme les vieux jeux vidéos quasiment "illisibles" et obsolètes sur une période de temps plus ou moins longue).
Tu travailles dessus ?

O'Brian 06/01/2009 22:11

Tu penses que ça va finir par remplacer le papier ?
Pour l'instant ça reste délicat pour moi de lire une BD sur ordinateur... Mais bon, avec les outils adéquats après tout...
A voir.

Julien Blondel 07/01/2009 19:48


Remplacer, sans doute pas. Le livre et le papier ont encore de beaux jours devant eux, mais je suis de ceux qui pensent que les lecteurs (surtout jeunes) seront habitués à lire du contenu numérique
avant que les éditeurs ne le soient à en fournir. De façon volontaire et innovante, surtout. Il ne s'agit pas juste de numériser des ouvrages existants : Internet, les liseuses et les nouveaux
portables offrent un vrai potentiel en terme de création. Pourquoi ne pas l'investir ?

Et puis, sans parler d'un effet "mp3 de la BD", les dinosaures sont morts en croyant qu'ils dureraient...